Tivaouane Peulh/ Démolition des 1750 maisons

LE SOUS-PRÉFET, SEUL INTERLOCUTEUR DES VICTIMES …

On s’en souvient: en Avril 2017, sous la surveillance des gendarmes de la DSCOS, 1750 maisons ont été démolies, à Tivaouane Peulh. Les victimes, regroupées autour d’un Collectif, se battent depuis lors pour être recasées. L’annonce à la Nation du Président Macky Sall, lors de son message de nouvel AN 2019, semble les revigorer.

En effet, aussitôt après le message du Président Macky Sall relatif à l’octroi de 6000 parcelles aux Sénégalais de l’extérieur, le Collectif des 1750 victimes à fait face à la presse pour demander au ministre Oumar Guèye et au maire Papis Diop de s’abstenir de leur dossier.

« Aujourd’hui, nous n’avons qu’un seul interlocuteur: c’est le Sous-préfet Marcel Thiaw », laisse entendre, avec fermeté, leur porte parole Demba Khady Diaw. Qui revient sur la promesse que leur avait faite le premier ministre Boun Abdullah Dione.  » Il nous avait promis monts et merveilles mais, rien du tout » a-t-il terminé.

Quant à l’autre Responsable du Collectif Samba Sow, il déplora les conditions dans lesquelles certains d’entre eux vivent.  » Dès fois, ils n’arrivent même pas à payer le loyer de leur location » a-t-il laissé entendre.

Avant de se séparer, les victimes de la démolition de Tivaouane Peulh ont dressé un nouveau calendrier d’activités. Tout en étant à l’écoute du Sous-préfet.

Arame Lo ( Correspondante )

Laisser un commentaire