Les Conseils de Quartiers

N’ONT – IL PAS FAILLI À LEURS MISSIONS ?

Les stratégies de Développement Local reposent sur des opérations qui consistent à planifier de manière nette, à coordonner les actions qui vont contribuer à atteindre les objectifs de développement définis par la Collectivité, à partir de ses aspirations et de ses ressources.

Ainsi les Conseils de Quartiers jouent un rôle central, comme Cadre de Concertation de tous les acteurs locaux qui doivent rassembler leur savoir-faire et leurs ressources, dans une action coordonnée, qui augmentera les effets des interventions de chacun.

Cependant, force est de constater que cette entité qui est sensée rapprocher les populations de leurs élus, se politise, de plus en plus, détournant ainsi du Conseil de Quartier de ses véritables objectifs. Le but de ce présent article est donc de rappeler les vrais objectifs de départ des Conseils de Quartier et le détournement d’objectif, constaté, rendant ainsi difficile le rapprochement entre les administrateurs et les administrés.

Le Conseil de Quartier est un organe apolitique, non confessionnel, et à but non lucratif. Les fonctions de responsabilités en son sein sont gratuites. Les Conseils de Quartier ont existé au Sénégal depuis les années 1990 et leur expérimentation à Saint-Louis a montré la place importante qu’ils jouent dans le fonctionnement et le développement des Communes. Le Conseil de Quartier est une Dtructure fédérative reconnue par la municipalité. Il constitue un espace de concertation et de mise en cohérence des actions et des acteurs autour des problèmes de développement, au niveau du quartier.

SES OBJECTIFS

– Regrouper les associations et les habitants du quartier autour des enjeux du développement de celui-ci;

– Soutenir les initiatives d’autopromotion développées dans le quartier, en relation avec les autorités municipales y résidant, le délégué par exemple; – Contribuer à la réalisation des projets et actions dans le cadre du Plan de Développement du Quartier;

– Constituer l’interlocuteur privilégié pour toute intervention liée à des actions de développement du quartier …

Du point de vue de sa composition, le Conseil de Quartier comprend les Organisations Communautaires de Base (OCB), les associations sportives et culturelles, les mbootay, …

Le Conseil de Quartier a pour mission première, de faire participer les habitants au Développement Local de leur quartier afin d’améliorer leurs conditions de vie et de lutter contre la pauvreté.

Pour réussir cette mission, le Conseil de Quartier doit être doté d’un Plan de Développement de Quartier; il est aidé par l’Agence de Développement Communal qui assure une mission d’appui technique au Conseil de Quartier. Il peut également être aidé par des personnes ressources dotées de compétences diverses.

De nos jours, force est de constater que bon nombre de Conseil de Quartier, pour ne pas dire tous, ont failli à leurs missions. Il suffit parfois de voir la manière dont ils ont été constitués. Il est très rare de voir des Conseils de Quartiers statuer sur des questions d’intérêt général telles que : l’environnement, l’insécurité, l’emploi des jeunes, bref des questions de développement.

L’élection du Président ne se fait généralement pas sur des bases claires car dans certaines localités, les présidents ne résident même pas dans le quartier alors que celui-ci est censé répondre aux interpellations des populations du quartier dont il a été porté à la tête. Quoi qu’il en soit, la réussite du Conseil de Quartier dépend de la dynamique instituée par ses acteurs.

Le Conseil de Quartier est l’expression d’une volonté de croiser les regards de chacun (élus, techniciens, habitants et associations) afin d’aboutir à un développement escompté.

Bou Mouhameth Fall

Laisser un commentaire