Idy revoit ses ambitions à la hausse : «Il faut qu’on en finisse dès le premiers tour»

Accueilli par une grande foule, Idrissa Seck s’est désolé de la situation «catastrophique» dans laquelle Macky Sall et son régime ont plongé le pays pendant 7 ans. Selon le candidat de la coalitionIdy2019«cette forte mobilisation des populations de Tambacounda est une preuve que nous sommes dans une zone de refus à l’injustice, de refus à l’oppression, de refus à la justice sélective et de refus à la sélection des candidats qui doivent prendre part à la présidentielle».

Le candidat de la coalition Idy2019 qui a été l’hôte de la ville ce 9 février 2019 s’est longuement prononcé sur la situation du pays qu’il juge chaotique, surtout le retard de la ville de Tambacounda sur le plan du développement.  Il n’a pas manqué de manifester ses ambitions pour Tambacounda, une fois porté à la tête du pays. Devant cette foule immense qui l’accompagne, Idrissa Seck se désole du chômage des jeunes de la capitale oriente. «Le chômage est endémique ici à Tambacounda, 4 jeunes sur 5 sont dans le transport de Taxi Jakarta. Ce secteur de transport ne doit pas être une règle mais une exception, le plateau médical sous équipé et manque de personnel qualifié, entre autres difficultés que vivent les populations de l’Est du pays, le système éducatif est par terre, les infrastructures sont quasi-existantes», ajoute Idrissa Seck. «Si je le dis, C’est parce que le régime de Macky Sall vous a complètement oublié pendant 7 ans dans la conception de son programme de développement. Tambacounda a été oublié par Macky Sall dans le programme de développement», ajoute-t-il.  «Et vous avez raison de lui tourner le dos», lance-t-il à la foule en liesse. «Si je suis élu président de la République du Sénégal, je ferai de la région, un carrefour de développement industriel et logistique pour absorber cette force de travail que constitue la jeunesse», promet Idrissa Seck. «Avec le développement du chemin de fer, la région sera le carrefour pour notre interconnexion avec les pays de la sous-région. Tambacounda est porte d’entrée vers la Cedeao et l’Uemoa. Donc c’est un impératif de le développer et de lui donner son véritable statut de ville carrefour», soutient le président du Conseil départemental de la capital du rail. «Les jours de Macky Sall à la tête de ce pays sont comptés du bout des doigts. Il faut qu’on en finisse avec ce régime d’incompétents et d’amateurs dès le premier tour pour mettre en place un programme de développement qui donnera du travail à cette jeunesse de Tambacounda», soutient Idrissa Seck

Revenant à la charge, il a encore décoché des flèches pour dénoncer la situation du lycée Mame Cheikh Mbaye qui est complètement en ruine et constitue un réel danger pour les apprenants. «Cela montre que ceux qui ont les destinées du pays, tâtonnent, manquent de vision et d’ambition pour le pays. Ce qui est désolant», conclut le candidat de Idy2019.

Senactu avec Walfnet

Laisser un commentaire